Des bières “made in Nice”

« Je viens de faire les pre­mières mises en bou­teille ! »

Blondes, blanches ou am­brées, Oli­vier Cau­tain lance ce mois-ci ses bières made in Nis­sa. «Une pre­mière sur le sol ni­çois », as­sure cet an­cien ma­jor­dome, qui vient d’ins­tal­ler ses cuves à deux pas de la Li­bé, ave­nue Viller­mont.

Le nou­vel ar­ti­san-bras­seur moud ses grains mal­tés sur place, avant de lais­ser fer­men­ter son breu­vage de longues se­maines.
Par­fu­mé aux pois chiches de Fré­jus ou aux oranges douces et amères « du jar­din », tra­vail du hou­blon cas­cade : ses re­cettes ont été fi­ne­ment éla­bo­rées. « Mes bières sont en vente sur place et je dé­marche ac­tuel­le­ment les caves à vin, res­tau­rants et épi­ce­ries fines », dé­taille-t-il.

« Un réel en­goue­ment »

C’est l’abou­tis­se­ment d’un pro­jet de presque deux ans. « Ama­teur de bières, j’ai vu les mi­cro­-bras­se­ries se dé­ve­lop­per, alors j’ai dé­ci­dé de ten­ter l’aven­ture », ra­conte Oli­vier Cau­tain.

Brasserie du Com­té à Saint-Mar­tin-Vé­su­bie, bras­se­rie Ba­dab à Grasse, Mare nos­trum bras­se­rie à Men­ton… La bi­bine ar­ti­sa­nale fait flo­rès dans les Al­pes-Ma­ri­times ! Juste une mode ? « Dif­fi­cile à dire pour l’ins­tant », re­con­naît Ma­ga­li Cor­buc­ci, qui a créé l’an­née der­nière à Grasse avec son époux la bras­se­rie L’Azu­réenne. « En tout cas on sent un réel en­goue­ment, sou­ligne-t-elle. Les ama­teurs ont en­vie d’un re­tour aux sa­veurs, loin des stan­dards in­dus­triels. » Ses bières à la rose ne sont ain­si ni fil­trées, ni pas­teu­ri­sées. Quant aux scep­tiques, « il suf­fit qu’ils goûtent pour être conver­tis ! », sou­rit l’Azu­réenne.

Extrait de l’article “Les micro-brasseries se multiplient dans les Alpes-maritimes” dans 20 minutes – ©Jean Christophe Magnenet